Kananga : manifestation des partis politiques membres de l'union sacrée pour exiger l'élection d'un nouveau gouverneur
Les partis et associations membres de l'Union sacrée

Sous la bannière des partis politiques et associations qui se réclament de l'Union sacrée de la nation, notamment l'UDPS/Tshisekedi, l’UNC, RDT, Congo positif, Unafec, près de 5 000 personnes, selon les organisateurs, et 3000 selon la police ont manifesté pacifiquement ce samedi 27 février 2021 dans les rues de Kananga (Kasaï Central).

Partie du rond-point Notre dame dans la commune de Katoka, la longue procession des manifestants encadrée par les éléments de la police et brandissant les drapeaux de leurs formations politiques et associations en plus des banderoles et calicots avec divers messages, s'est ébranlée sur l'avenue Lulua et a chuté au siège local de la Ceni en passant par le gouvernorat.

Au siège de la Ceni, un mémorandum ayant pour objet l'organisation des élections du gouverneur et du vice-gouverneur de province adressé au premier ministre a été déposé.

Dans ce mémo, les partis politiques et associations affiliées à l'USN se disent « peinés » de constater que « notre province est restée orpheline pendant longtemps car dirigée par les intérimaires » et cela au-delà du délai constitutionnel quant à l'organisation des élections du gouverneur de province et de son vice.

Le mémorandum révèle que l'insécurité qui sévit actuellement à Kananga et ses environs est la conséquence de la gestion de la province par un gouvernement intérimaire qui est limité dans son champ d'actions pour prendre des mesures courageuses en plus de l'immobilisme qui le caractérise.

Tirant la conclusion de cet état des choses, les partis politiques et associations membres de l'USN écrivent :

« Nous (...) demandons à son excellence monsieur le premier ministre chef du gouvernement de donner des ordres à la Ceni en vue d'organiser les élections du gouverneur et du vice-gouverneur dans les délais requis ».

Ils sollicitent enfin l'implication personnelle du président Tshisekedi en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions de la république.

Depuis la déchéance du gouverneur Martin Kabuya en juin 2020 suivie de la mort du vice-gouverneur Ambroise Kamukunyi, la province du Kasaï Central est dirigée par le ministre provincial de l'intérieur de la manière que partis politiques, société civile voire les députés provinciaux décrivent.

Sosthène Kambidi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une