Mercredi 20 janvier 2021 - 09:36

Breaking news

Bahati Lukwebo à propos de ceux qui disent que la majorité était déjà acquise : « on ne pouvait pas se baser que sur les déclarations »
Bahati Lukwebo, informateur/Ph ACTUALITE.CD

Contrairement à ceux qui estiment qu’une nouvelle majorité parlementaire était déjà acquise, Bahati Lukwebo, informateur désigné par Félix Tshisekedi pense qu’à ce stade, il ne s’agit que des déclarations d’adhésion à l’Union sacrée.

« Nous ne pouvons pas nous fier aux déclarations. La preuve, il n'y a pas longtemps j'ai suivi des déclarations et des contre déclarations venant des mêmes personnes. Et donc nous disons qu'il ne suffit pas que quelqu'un fasse des déclarations pour le croire, et bien notre méthode avec les assistants qui sont dans le panel a consisté d'abord à prendre contact individuel avec les responsables des partis et regroupements politiques, à recevoir des députés nationaux », a dit Bahati Lukwebo mardi lors de sa conférence de presse.

En plus des déclarations verbales, l’informateur exige des écrits de la part de ceux qui adhèrent.

« À ce stade, nous pouvons dire que c'est prometteur et ce que nous recevons, ils s'engagent quand même par écrit parce qu'il fallait qu'il y ait un écrit qu'on peut opposer aux tiers, nous avons pris cette précaution, c'est pour cette raison que nous croyons que les choses vont bien se passer et on arrivera au bon résultat, on ne pouvait pas se baser sur des déclarations », a-t-il ajouté.

L’informateur commence officiellement son travail ce mercredi. Des invitations ont été lancées aux personnalités et regroupements politiques. La mission est « délicate » mais il se montre optimiste : « Nous sommes habitués à des missions difficiles, il ne faut jamais chercher des choses faciles, tout est difficile ».

Clément Muamba

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une