Samedi 24 octobre 2020 - 10:39

Breaking news

RDC : selon les députés provinciaux FCC de Lualaba, la “dictature” tant combattue est en train de s'installer au pays
les députés provinciaux membres du FCC/Lualala en pleine déclaration

Peu avant le discours à la nation du chef de l’Etat vendredi soir, les députés provinciaux, membres du Front Commun pour le Congo (FCC) de la province de Lualaba se sont exprimés à travers une déclaration sur la situation politique actuelle au pays.

Ils disent être étonnés de constater qu’une sorte de dictature auparavant combattue soit en train de faire son retour au pays.

« Le peuple lualabais met en garde les acteurs politiques congolais contre le risque que court le pays face à l’arbitraire et aux velléités dictatoriales qui sont étalées au grand jour. Le peuple lualabais refuse de revivre le chaos qu’a connu la RDC à la suite de manque du réalisme politique. Tenez, par deux fois, le Président Kasa-Vubu, sans majorité au parlement, se permit de limoger le Premier ministre Lumumba en 1960, puis Moïse TSHOMBE en 1965. C'est pourquoi,  peuple lualabais constate que l’histoire est en train de se répéter dangereusement puisque l’injustice et l’arrogance des politiciens de Kinshasa qui avaient ignoré le poids politique et économique du Katanga,  avait obligé ainsi les Katangais à se prendre en charge . Nous n’acceptons en aucune fois et à n’importe quelle condition toute manœuvre tendant à méconnaître le pouvoir et tendant à méconnaître la majorité que le peuple a conféré au FCC pour proposer de le céder gratuitement à des adversaires politiques qui ont perdu les élections à travers les urnes », dit la déclaration de ces députés lue par Donat Tshimboj.

Et de poursuivre :

« La population lualabaise reste soudée derrière le FCC et son autorité morale Joseph Kabila qui s’est sacrifié pour remettre la RDC et la démocratie sur le rail et dont les efforts portent aujourd’hui les fruits notamment en permettant la naissance d’une province prospère et éprise de paix qu’est le Lualaba ».

Au regard de la situation politique que traverse actuellement la RDC, marquée notamment par des tensions entre le FCC et le CACH sur plusieurs dont la récente prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels, le Président de la République a promis, dans son discours, d’entamer dès la semaine prochaine “ une série de contacts visant à consulter les leaders politiques et sociaux les plus représentatifs afin de recueillir leurs opinions à l’effet de créer une union sacrée de la Nation autour des objectifs précités ”. 

Ben AKILI, à Kolwezi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une