RDC : la délégation du ministre de la défense constate que les troupes zambiennes sont toujours présentes sur le sol congolais
Le président zambien Edgard Lungu et ses soldats/Ph droits tiers

La mission sécuritaire conduite par le ministre de la défense, Aimé Ngoy Mukena dans l’est du pays est arrivée mardi dans la province du Tanganyika. La mission constituée des députés nationaux, dont l’élu de la ville de Bunia (Ituri) Gratien Iracan, qui confirme que les troupes zambiennes sont toujours présentes sur le sol congolais.   

Le député indique que les militaires zambiens ont combiens notamment les actes de pillage, de viol dans les zones sous leur occupation.

« Les troupes zambiennes sont encore sur le territoire congolais.  Suite à la pression de la SADC, ils ont reculé à 7 km près de Kalubamba (dans le territoire de Moba). C'est-à-dire qu'ils sont encore dans la partie congolaise. À partir de là où ils se retrouvent, il faut encore au moins 7 km pour atteindre la source d'eau qui constitue la frontière. Ils n'ont pas quitté la RDC. Ça c'est grave. Ils ont pillé, violé et ont détruit quelques maisons », a dit à ACTUALITE.CD Gratien Iracan après avoir visité les localités auparavant occupées par ces soldats étrangers.

L'élu de Bunia donne quelques pistes de solution pour que ces troupes quittent le territoire congolais.

« Pour résoudre ce problème, Il faut que le gouvernement congolais puisse renforcer et intensifier sa diplomatie au niveau de la sous-région, notamment avec la SADC pour amener les troupes zambiennes à quitter pratiquement le territoire congolais. Il faut que le gouvernement congolais parle avec celui zambien. Parce qu’on ne peut pas comprendre que la Zambie qui a toujours été ami de la RDC vienne brutalement occuper une portion des terres congolaises. Pourquoi ce revirement brusque ? Il faut que le gouvernement congolais puisse multiplier le nombre des militaires. Donc, le renforcement des effectifs militaires et policiers à Kalubamba Muliro est nécessaire pour montrer la présence de l'État congolais sur ces lieux », a-t-il suggéré.

La présence des militaires zambiens dans certaines localités congolaises ont été signalées depuis mars dernier. L’affaire a été portée par Kinshasa devant la communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Les zambiens s’étaient par la suite repliés à quelques kilomètres vers la frontière mais tout en restant du côté congolais. 

Berith Yakitenge

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une