Mardi 29 septembre 2020 - 08:17

Breaking news

RDC : Membre du G13, Manya Riche appelle le FCC à « donner publiquement sa position sur les réformes électorales »
RDC : Membre du G13, Manya Riche appelle le FCC à « donner publiquement sa position sur les réformes électorales »

Le groupe de 13 personnalités (G13) a rendu public ce lundi, les 19 recommandations clées de son rapport, pour arriver aux réformes électorales avant les scrutins de 2023. Au cours de cette activités, Manya Riche, l’unique femme membre et representante de la Société civile a livré son point de vue.  “Au-delà des postures, des tergiversations, des piaillements des uns et des autres, il faut comprendre que tant que nous serons bloqués sur cette question, nous n'avancerons pas et nous irons forcément vers un glissement tant décriée par la population. Nous voulons ici, interpeller ceux qui bloquent la question de fond afin de comprendre que l’échec ou le succès n’est pas une fin en soi. Ce qui importe c’est de continuer à avoir cette volonté de persévérer. Là où il y a de l’espoir, il y a des possibilités,” précise Manya Riche, également Coordonnatrice du Congo Peace Center.  En effet, selon le premier point du rapport, la sur-représentation politique au sein de la CENI, empêche cette institution de bien jouer son rôle d’arbitre impartial pour garantir l’adhésion du peuple au processus électoral et l’acceptabilité des résultats. Le rapport évoque aussi le fait que le Président de la CENI a des pouvoirs exorbitants sur la conduite du processus électoral, qui nuisent à la collégialité, élément d’équilibre et d’indépendance de la CENI.

A en croire Manya Riche, la question de la composition de la CENI est l'élément central qui bloque le processus enclenché par le G13. Elle appelle le Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila à donner sa position. “Nous savons que le FCC n’est pas contre les réformes, nous sommes preneurs pour continuer à discuter de ces questions, évidemment maintenant que le parlement est ouvert. Néanmoins, je pense qu’ils doivent, comme toutes les autres composantes de la République l’ont fait avec transparence, donner leur position de manière publique sur les questions des réformes électorales afin que nous ne puissions pas perdre un jour de plus qui représente pourtant le glissement qui est décrié avant tout par le FCC,” 

Et de prévenir, “Soyons conséquents, prenons la mesure des enjeux. Nous allons certainement pouvoir atterrir si nous osons dire les choses telles qu’elles sont. C’est-à-dire, si nous débloquons rapidement la question de l’organe CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante).”

Pour rappel, le groupe de 13 personnalités (G13) a été constitué le 11 Juillet 2020, dans l’objectif notamment de construire un système électoral réellement démocratique, stable, reposant sur des règles essentielles susceptibles de rassurer tous les acteurs, de rationnaliser la décentralisation, de garantir la tenue effective des élections démocratiques, crédibles et apaisées en 2023, dans le respect de la Constitution et des lois de la République.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une