RDC : Félix Tshisekedi appelle la communauté internationale à sanctionner les réseaux bien identifiés qui soutiennent les groupes armés dans l'Est du pays
Photo d'illustration/droits tiers

Intervenant à la 75e assemblée générale des Nations-Unies , Félix Tshisekedi a dénoncé la persistance de l'insécurité dans la partie orientale du pays . Le chef de l'État congolais a , à cette occasion , appelé la communauté internationale à sanctionner les réseaux qui soutiennent ces groupes armés .

" Nous ne pouvons pas , en effet  arriver à neutraliser les groupes armés sans éradiquer leurs sources d'appui qui ne sont autres que ces réseaux et leurs souteneurs . Je lance un appel à la communauté internationale afin que les sanctions appropriées , ciblées et efficaces soient appliquées " a-t-il dit lors de sa prise de parole par visioconférence , mardi lors de la 75e assemblée générale des Nations-Unies .

A lui d'ajouter :

" le constat établi démontre d'une manière générale que ces groupes armés disposent des moyens qui leur permettent de poursuivre leurs activités . Ces moyens proviennent souvent de l'exploitation illicite des ressources naturelles écoulées en-dehors de la RDC , à travers des réseaux bien établis et sans aucun doute , avec l'aide de certains souteneurs " .

L'ouverture de la 75 ème assemblée général des Nations Unies a eu lieu ce mardi. Tous les chefs d’Etat et de gouvernement n’ont pas fait le déplacement de New York cette année et ont prononcé leurs discours dans des vidéos enregistrées.

A l’ouverture, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a donné 100 jours à la communauté internationale pour arriver à un cessez-le-feu mondial.

« Aujourd’hui, j’engage la communauté internationale à redoubler d’efforts pour que ce cessez-le-feu mondial devienne une réalité d’ici à la fin de l’année. Nous avons exactement 100 jours », a-t-il dit.

José Mukendi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une