Lundi 14 septembre 2020 - 23:45

Breaking news

Kinshasa : le Tribunal renvoie à Mardi l'audience en flagrance sur le dossier Kisenso
Public de l'audience en flagrance au Centre de santé de Kisenso/Photo. Chantal Kabasua membre du RJSSR

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa Matete (TGI/Kinshasa-Matete) siégeant au premier degré en procédure de flagrance sur l'affaire vol, viol et extorsion au Centre de santé de Kinseso a renvoyé le dossier 15 septembre. 

Quatre  présumés auteurs de ces actes ont comparu ce mardi 14 à l'Union devant le tribunal contre le ministère public. Le TGI a évoqué des raisons liées aux difficultés  de la logistique avant de renvoyer l'affaire pour instruction, plaidoiries et éventuellement rendre son jugement .

L' audience de ce lundi  a débuté à 17 h 20 et  a été suspendue pour reprise ce 15 septembre à 9h. Plusieurs centaines de personnes étaient venues assister à cette audience. 

Pour rappel, l'événement s'est déroulé dans la nuit de jeudi à vendredi 11 septembre. Environs 50 individus identifiés comme des kuluna ont fait irruption dans le centre de santé et Maternité « Révolution » de Kinseso munis d’armes blanches. Deux jeunes infirmières ont été victimes des violences sexuelles sous le regard impuissant des autres membres du personnel et des malades. Des biens de valeur de l'hôpital ont également été emportés. Béatrice Lomeya, ministre d'État en charge du genre, famille et enfant a condamné ces actes et promis de conférer avec ses collègues de l'intérieur, de la sécurité et de la justice pour que des nouvelles dispositions soient prises à l'égard des auteurs de viols en RDC.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une