Sud-Kivu : massacre de 220 personnes à Kipupu, l'armée appelée à redoubler d'ardeur
Lundi 20 juillet 2020 - 19:31
Parade des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo

Le village de Kipupu dans le territoire de Mwenga a été victime d'une attaque de la coalition Ngumino et Twigwaheno la nuit du du 16 au 17 juillet 2020. 220 personnes ont été tuées et des bétails ont été emportés, selon les députés provinciaux du Sud-Kivu.

Ils appellent l'armée à fournir beaucoup d'efforts pour mettre hors d'état de nuire l'ennemi.

" Aux forces armées et services de sécurité, recommandons de  redoubler d'ardeur en cette période où des incursions et infiltrations sur le sol de la province du Sud-Kivu sont signalées nuits et jours", disent-ils dans leur déclaration signée par 30 élus.

Les députés provinciaux interpellent également la force onusienne, la MONUSCO à jouer efficacement son rôle de pacification. 

" À la MONUSCO de jouer pleinement son rôle dans la  pacification et la stabilisation de la paix à l'Est de la RDC. Nous lui rappelons que tous les civils sans défense ont droit à une égale protection, revoir son déploiement dans la province du Sud-Kivu où nous constatons ses positions à des endroits totalement pacifiés", ont-ils martelé.

Toutefois ils ont exhorté la population à collaborer avec les forces de l'ordre en dénonçant tout cas suspect de nature à compromettre la paix, la sécurité et la cohabitation pacifique entre tous les peuples.

Depuis 2016, des cas d'insécurité sont enregistrés dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Itombwe et Uvira, des groupes armés se réclamant des communautés se battent à longueur des journées. Une centaine des personnes sont mortes et des dizaines de villages ont été incendiés avant cette dernière l'attaque.

Justin Mwamba, à Bukavu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une