RDC : Pour la VSV, les nouveaux hauts magistrats de la Cour constitutionnelle doivent s'atteler sur l’impunité et la question des élections
Ph. Droits tiers.

Pour Rostin Manketa, le directeur exécutif de la Voix de sans voix (VSV) pour les droits de l'homme, les nouveaux hauts magistrats de la Cour constitutionnelle, nommés récemment par le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi ont énormément des chantiers sur lesquels un travail de fond doit être effectué, notamment la lutte contre l'impunité, les élections, etc.

"Il y a beaucoup de chantiers auxquels les nouveaux magistrats doivent s'attaquer. Nous avons par exemple, la lutte contre l'impunité. Il faut qu'on puisse s'attaquer à ce secteur pour mettre fin au régime des intouchables dans ce pays. Il faut que tous les congolais soient égaux devant la justice. Il y a aussi des questions liées aux élections. Tous les cycles électoraux connus dans ce pays ont fait l'objet de beaucoup de problèmes. On a jamais eu des élections libres, démocratiques et transparentes. Il faut à tout prix qu'on y arrive. Les hauts magistrats doivent avoir un œil regardant dans ce secteur et même dans la désignation des animateurs de la CENI et d'autres institutions. Il y a aussi la question de la bonne gouvernance", a-t-il dit à ACTUALITE.CD.

Pour rappel, le chef de l'Etat Félix Tshisekedi vient de nommer trois nouveaux membres à la cour constitutionnelle.

Il s'agit de: Dieudonné Kaluba Dibwa, Kalume Yasengo, et Kamulete Badibanga.

Dieudonné Kaluba Dibwa, était parmi les avocats de l'Etat (Partie Civile) dans le procès Kamerhe et consorts. Il est également professeur de droit à l'UNIKIN, avocat à la cour de cassation et à la Cour Pénale Internationale.

Jordan Mayenikini

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une