Jeudi 2 juillet 2020 - 16:03

Breaking news

RDC: les violences entre twa et bantous loin d’être estompées dans la province du Tanganyika
Photo Droits tiers

Le 12 mai 2020, à Kasoso, territoire de Nyunzu (Tanganyika), cinq hommes ont été battus et blessés avec des flèches par des miliciens Twa du leader Bigewugewu lors d’une attaque. Ces derniers ont aussi attaqué les habitants pillant des biens. Ce fait a été rapporté par  le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) dans son rapport de mai 2020.

Selon le même document, les groupes armés sont responsables de 25 atteintes, notamment des miliciens Twa (13 atteintes), des divers groupes Maï-Maï (10 atteintes) et d’autres groupes armés (deux atteintes).

Au total dans la province du Tanganyika, 53 violations et atteintes aux droits de l’homme ont été documentées en mai 2020. Ce chiffre est similaire à celui documenté le mois précédent (51 violations) et commises principalement dans les territoires de Nyunzu (27 violations), Kalemie (20 violations) et Kongolo (six violations). 

A l’instar du mois précédent, les agents de l’Etat sont les principaux responsables de ces violations (28 violations), dont la majorité est attribuable aux militaires des FARDC (13 atteintes).

Ce rapport a été élaboré sur la base d’informations que le BCNUDH a recueillies et ne reprend que les violations des droits de l’homme enregistrées et vérifiées par ce dernier. Les informations contenues dans cette note sont partagées avec les autorités de la République démocratique du Congo aux niveaux provincial et national pour leur action. 

Durant le mois de mai 2020, le BCNUDH a documenté 701 violations des droits de l’homme sur tout le territoire de la République démocratique du Congo, soit une diminution de près de 9% par rapport au mois d’avril (768 violations). 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une