Jeudi 2 juillet 2020 - 21:20

Breaking news

RDC : l’Assemblée nationale entérine le choix de Ronsard Malonda comme délégué des confessions religieuses à la tête de la CENI
Siège de la CENI à Kinhasa

Au cours de sa plénière de ce 2 juillet 2020, l'Assemblée nationale a adopté à la grande majorité des députés présents à la séance, le procès-verbal des confessions religieuses portant désignation du Président de la CENI. Après plusieurs mois de tractations, le choix a été porté sur Ronsard Malonda.

L'Assemblée nationale promet de  transmetre “ pour dispositions idoines à l'institution responsable ladite décision et fonde l'espoir que le processus électoral sera relancé avec cette avancée notable”.

Elle lance un appel solennel aux différentes composantes responsables de la désignation des autres membres de la CENI à s'activer dans un délai raisonnable, pour se conformer à cet impératif légal de l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique N°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI.

« Conformément à l’article 12 de la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique N°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI, le rôle limitatif de l'Assemblée nationale est d'entériner les décisions des composantes habilitées à désigner les membres de la CENI dont les confessions religieuses dans le cas précis de son président », peut-on lire dans le communiqué de la chambre basse du Parlement. 

L’Eglise du Christ au Congo (ECC) et la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) se sont toujours opposées à la candidature de Ronsard Malonda Ngimbi, Secrétaire Exécutif National de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

L’abbé Donatien Nshole Babula, secrétaire général de l’organisation épiscopale catholique a expliqué les raisons du blocage du processus de désignation de futurs membres du bureau de la centrale électorale dans le quota des confessions religieuses.

« Avoir ce Monsieur que je respecte par ailleurs et dont je reconnais le professionnalisme, la technicité, l’avoir à la tête de la CENI, c’est la continuité de l’ancienne CENI. Est-ce que les congolais accepteraient cela? L’enjeu est de taille. Il s’agit de redonner confiance au peuple congolais au système électoral. Si on doit aller aux élections avec la CENI Nangaa bis, il y a aura peu de congolais qui se mettront debout pour aller voter », déclarait Donatien Nshole Babula. 

Ronsard Malonda est actuelle secrétaire exécutif national de la CENI. Il est membre de cette institution d'appui à la démocratie depuis sa mise en place en 2003. Il a gravi plusieurs échelons avant de devenir l'une des clés du moteur électoral. 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une