Jeudi 2 juillet 2020 - 15:38

Breaking news

CODECO, ADF, Maï-Maï davantage actifs en Ituri: Djugu, Mahagi, Irumu en proie à un regain de violence
Ph/actualite.cd

La province de l’Ituri a connu une hausse en termes de violations des droits de l’homme. Selon le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) 180 violations ont été commises en mai 2020, soit une augmentation par rapport aux 131 documentées en avril 2020. A l’instar du mois précédent, les groupes armés sont les principaux responsables des violations documentées (94% soit 170 atteintes), en particulier des assaillants armés de Djugu actifs dans les territoires de Djugu, Mahagi et Irumu (155 atteintes), des ADF (six atteintes) et des divers groupes Maï-Maï (cinq atteintes). 

Selon un rapport du BCNUDH, les agents de l’Etat quant à eux sont responsables de 10 violations (6%), commises notamment par des militaires des FARDC (neuf violations) et des agents de la PNC (une violation). Le 17 mai 2020, à Jisa/Wad’abu, territoire de Djugu, 20 personnes de la communauté Hema dont quatre femmes, quatre filles et sept garçons âgés d’un à sept ans ont été tués par balle et arme blanche, 17 autres dont trois femmes et dix enfants blessées, et deux autres personnes dont une femme, enlevées au cours d’une incursion par des assaillants armés de Djugu. Ces derniers ont aussi pillé du petit bétail lors de l’incident. 

Les combattants ADF ont aussi été actifs dans la province de l’Ituri ce mois-ci avec six atteintes des droits de l’homme commises dans le territoire d’Irumu.

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une