Kinshasa/Covid-19 : reprise progressive des activités religieuses de l’Eglise catholique
Une célébration eucharistique à la paroisse Saint Joseph à Kinshasa/Ph ACTUALITE.CD

Le Cardinal Fridolin Ambongo a ordonné la reprise progressive des activités ecclésiastiques dans les paroisses catholiques de Kinshasa. Les cultes et d’autres activités religieuses ont été suspendues depuis mars dernier par le chef de l’Etat pour limiter la propagation de coronavirus.

Dans une correspondance du 27 juin aux curés des paroisses de Kinshasa, le Cardinal justifie cette reprise par le souci des « biens spirituels des fidèles » et que ces derniers pris « conscience du danger que représente cette épidémie ».

Dans le strict respect des mesures barrières, il autorise notamment les cultes pour les baptêmes des bébés et le mariage. « Cependant, on veillera à renouveler l’eau baptismale. », dit-il.   

Mgr Ambongo demande aussi aux curés d’organiser plusieurs célébrations eucharistiques par jour « pour répondre à la demande croissante des fidèles. »

Tous les prêtres et chrétiens qui présentent des symptômes de covid-19 sont priés de ne pas se rendre à la messe. La désinfection des lieux de prière est obligatoire.

Malgré la reprise des activités religieuse, le prélat note que la situation de l'épidémie n’a pas changé positivement.

Le cumul de cas depuis le début de la pandémie le 10 mars en RDC fait 7 122 cas (un probable) dont 175 décès (un probable) et 1 785 guéris.

Les 14 provinces touchées sont: Kinshasa (6.274 cas), Kongo Central (318 cas), Haut-Katanga (222 cas), Sud-Kivu (141 cas), Nord-Kivu (112 cas), Lualaba (20 cas), Tshopo (12 cas), Haut-Uele (9 cas), Kwilu (4 cas), Sud-Ubangi (3 cas), Ituri (2 cas), Équateur (2 cas), Kwango (1 cas) et Haut-Lomami (1 cas).

c

 

 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une