Mardi 26 mai 2020 - 16:58

Breaking news

RDC : lourd bilan des attaques ADF en Ituri, plus de 30 morts dans le territoire d’Irumu
Photo ACTUALITE.CD.

Au moins 40 personnes ont été tuées lundi et mardi 26 mai en cours par des présumés combattants d’Allied democratic forces (ADF) dans une double attaque aux villages Samboko et Tikamaibo, situés dans  la chefferie de Walese Vonkutu, (territoire d'Irumu) dans la province de l’Ituri. Le projet Kivu Security, piloté par l’ONG Human Rights Watch (HRW) et le Groupe d’étude au Congo (GEC) évoquait aussi une dizaine de morts dans la même région en début de cette semaine.

La société civile du territoire d’Irumu l'information affirme que d’autres corps ne sont pas encore récupérés en raison de l'inaccessibilité des zones attaquées.

"Nous sommes en deuil, la situation sécuritaire devient très compliquée ici avec les rebelles ADF. Hier soir, ils ont fait une incursion dans le village Samboko tuant 14 personnes et aujourd'hui matin vers 05H00, ils ont encore attaqué le village Tikamaibo précisément sur la colline Mutuyei. Pour le moment, nous avons enregistré 40 morts. Plusieurs corps sont abandonnés dans la brousse parce que cette colline est inaccessible actuellement selon les membres de familles victimes", explique à ACTUALITE.CD Dieudonné Sonyau, président de la société civile de la chefferie de Walese Vonkutu.

Une autorité qui a requis l’anonymat confirme les attaques dans la région et redoute un bilan plus lourd. 

" Vous devez retenir que ces villages ont réellement subi des attaques, donc il y'a incursion des rebelles ADF. Pour le moment nous n'avons pas un bilan exact et nous n'allons pas nous contacter de ce bilan dont vous faites allusion pour encore créer des psychoses au sein de la population victimes de ces attaques.", a-t-elle indiqué.

Kivu Security annonce pour sa part la découverte de 17 corps entre lundi et mardi au village Makutano dans le territoire d’Irumu. L'armée dit ne pas détenir des données par rapport à ces attaques et mène une vérification sur le terrain. 

Entre-temps, un déplacement massif de la population de la zone est observé notamment à Komanda et vers le Nord-Kivu, précisément à Eringeti et Oicha, des zones déjà meurtries par des attaques des combattants ADF. 

C'est depuis le 14 mai que plusieurs villages de cette partie de l’Ituri subissent des attaques des présumés rebelles ougandais des ADF. 

Franck Asante, à Bunia

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une