Kinshasa-COVID-19 : le programme Nationale de l’hygiène aux frontières impliquée pour faire appliquer les mesures du confinement
Hygiène

Sur le pont Bralima dans la commune de la Gombe, le programme national de l’hygiène aux frontières fait exécuter les mesures de confinement, qui a débuté ce lundi dans cette commune de la ville de Kinshasa. Cette institution est aussi présente dans d’autres coins de la commune de Gombe selon l’un de ses membres sur place.

« Nous faisons les screening de tous ceux qui entrent à Gombe, et ceux qui y sortent. Nous avons placé les gens de deux côtés. Nous screenons tous les passagers, nous les obligeons de se laver les mains, nous prélevons la température et nous faisons notre rapport. Si la température est 38 ou plus, la personne va sortir de son véhicule, ou, s’il est à pieds, on l’amène à l’isolement, on attend quelques minutes pour prélever la température pour la deuxième fois, si ça persiste, nous attendons notre équipe d’intervention. Nous attendons en moins de 10 minutes pour faire le deuxième prélèvement. Nous avons, à part au pont Bralima, une équipe au niveau de huileries camps Lufungula, au haut commandement,  et nous allons travailler jour et nuit durant tout le confinement» a dit Mungabi Sylvain du programme national de l’hygiène aux frontières

Ce lundi, la commune de la Gombe, épicentre de Covid-19 à Kinshasa est entrée en confinement. Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars en RDC, le cumul est de 161 cas confirmés. Au total, il y a eu 18 décès, a rapporté ce dimanche, l’équipe de riposte contre la maladie à coronavirus. La même source indique que 5 personnes ont été guéries et 54 patients sont en bonne évolution

Christine Tshibuyi

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une