Le cardinal hausse le ton face au tâtonnement: « cette situation est insupportable, ne jouons pas avec la vie de notre peuple »
ACTUALITE.CD

Dans un message ce samedi, Fridolin Cardinal Ambongo Besungu, archevêque métropolitain de Kinshasa, a appelé à la responsabilité devant la crise du coronavirus.

« Le gouverneur de la ville province de Kinshasa avait décidé un confinement par intermittence qui devrait entre en vigueur aujourd’hui.  Hier soir, nous apprenions que ces mesures sont reportées. Ce qui laisse le peuple qui s’y était pourtant préparé dans un flou total », a t-il dit au cours d’une conférence de presse.

Il considère que la gestion est mal faite. 

« Ce recul donne l’impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion d’une matière aussi délicate que la santé publique de notre peuple en ce contexte de grave épidémie. Cette situation est tout simplement insupportable. Ne jouons pas avec la vie de notre peuple. Car toute vie est sacrée », a t-il ajouté.

Pour lui, le confinement ne peut pas se faire sans tenir compte du contexte de pauvreté dans la -ville de Kinshasa.

« Mais si on ne fait pas un confinement intégral, nous n’allons pas interrompre la chaîne de contamination. Confinement intégral, mais cela doit être accompagné par des mesures appropriées. C’est ce que j’ai appelé mesures d’urgence humanitaire. Si les gens restent chez eux, ils doivent être surs qu’ils ne vont pas mourir de faim. Si non vous combattez une épidémie pour la remplacer par une autre, beaucoup plus dangereuse qui serait la faim. Et ça nous ne conseillons pas ça. Nous sommes pour le confinement intégral accompagné des mesures humanitaires. C’est le rôle de l’Etat », a t-il ajouté. 

Christine Tshibuyi

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une