Confinement raté: « On n’a reculé, mais ce qui nous inquiète, c’est le vide », se plaint Ambongo
ACTUALITE.CD

Fridolin Cardinal Ambongo Besungu, archevêque métropolitain de Kinshasa, a sévèrement critiqué la gestion de la riposte contre a appelé à la la maladie à coronavirus.

« Il suffit de regarder les nouvelles et se rendre compte que sous d’autres cieux, l'épidémie qui a fait son apparition il y a un peu plus de deux semaines fais des ravages dans des pays où la médecine est bien organisée. La situation chez nous comme vous le savez sur le plan sanitaire n’est pas au niveau de ce qu’on a en Occident. Mais malgré ça, on compte des centaines de morts par jour dans des pays comme l’Italie, l’Espagne, suivi de la France ou les Etats-Unis », a t-il dit au cours d’une conférence de presse ce samedi à Kinshasa.

Conscient de la qualité peu fiable du système de santé, le Cardinal appelle à plus de responsabilité.

« Imaginez que cela arrive chez nous à Kinshasa où le système sanitaire est dans cet état que nous connaissons. Face à une situation pareille, nous devons prendre des précautions en amont, nous ne devons pas attendre jusqu’au moment où la maladie va se répandre pour qu’on commence à se réveiller, nous ne saurons pas contrôler la maladie », s’est-il plaint.

Selon lui, le confinement par intermittence était une mauvaise idée.

« Quand le gouverneur a annoncé le confinement par intermittence, naturellement un confinement par intermittence ne peut pas fonctionner. 4 jours de confinement, deux jours de non confinement signifie pas de confinement du tout. Donc le risque de contamination était trop grand. On n’a reculé, mais ce qui nous inquiète, c’est le vide », a t-il constaté. 

Se mettant à la place du peuple, il a demandé plus d’assurance de la part des autorités.

"Le peuple aujourd’hui, il fait quoi ? Il s’en tient à quoi au-delà de ce que le président avait déjà annoncé. Aujourd’hui le peuple ne sait pas à quoi s’accrocher. On fait quoi ? On continue à se contenter comme avant ? Avec le risque de contamination mutuelle », a t-il ajouté.

Lire aussi:Coronavirus: le Cardinal Fridolin Ambongo plaide pour « un confinement accompagné des mesures d’urgence humanitaire »

Christine Tshibuyi

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une