Catégorie
Ph/actualite.cd

Le député national Sam bokolombe réagit après l'annonce d'un confinement intermittent de la ville de Kinshasa à partir de ce samedi, pour faire face au coronavirus.

 

"La décision copiée-collée de confinement total de la ville de Kinshasa n’est pas responsable. Les nécessités de survie risquent de la rendre inopérante dans certains coins de la capitale.", Déclare Sam bokolombe.

 

Et d'ajouter, "J’imagine aussi le chaos qui va caractériser les deux jours d’approvisionnements. La Ville n’aurait pas les moyens d’en assurer un encadrement adéquat. Avec un peu d’imagination, on aurait dû juste renforcer l’approche de distanciation sociale et les mesures-barrières contre le Covid19", a-t-il précisé.

 

Gentiny Ngobila, gouverneur de Kinshasa, a annoncé ce jeudi le confinement de la ville de Kinshasa.

 

"C’est donc dans ce cadre, et vu l’état d’urgence proclamé par le Président de la République, Chef de l’Etat, que je décrète un confinement total intermittent de trois semaines qui prendra effet à dater du samedi 28 mars 2020 et se prolongera le dimanche, lundi et mardi 31 mars. Le mercredi 01 avril et jeudi 02 avril les kinois seront autorisés à circuler afin de s’approvisionner. S’en suivra encore 4 jours de confinement total. Cette rotation se poursuivra pendant 3 semaines. », a-t-il déclaré dans une allocution.

 

Quelques exceptions seront accordées, a-t-il ajouté.

 

«Au cours des périodes de confinement total, seuls les agents de l’Administration publique désignés pour assurer le service minimum ainsi que le personnel soignant en service, sont autorisés à se rendre au lieu du travail ».

Vidéo