Peter kazadi à propos du mandat spécial : « Il est de coutume et de pratique à l’UDPS que chaque fois que le président du parti est empêché, il donne mandat au secrétaire général »
Peter Kazadi

Un des signataires du collectif «Sauvons l’udps », le député provincial Peter kazadi, estime que le mandat spécial que Felix tshisekedi alors président de l’union pour la démocratie et le progrès sociale (UDPS), avait donné à Jean marc kabund est de « coutume » a l’UDPS, à chaque fois que le président est empêché d’exercer ses fonctions durant une période.

« Il est de coutume et de pratique a l’UDPS que chaque fois que le président du parti se déplace où il est empêché d’assumer ses fonctions, il donne mandat soit au secrétaire général soit à un autre membre du parti pour assurer son intérim. C’est dans ce contexte que ce mandat a été signé, étant donné que le président était très solliciter à l’époque et qu’il n’avait pas toujours le temps de s’occuper des affaires du parti » a dit Peter kazadi au cours de la conférence de leur collectif.

Il a par ailleurs rappelé le mécanisme et la nécessité d’application du triumvirat dans ce contexte.

« Le mécanisme de l’article 26 ne pouvait pas être appliqué immédiatement parce qu’en ce moment-là, le président n’était pas encore officiellement investi comme président de la République donc il pouvait donner à qui que ce soit un mandat pour faire son intérim. Il arrive maintenant qu’il est devenu président de la République et il est officiellement empêché, il était normal qu’on puisse revenir au mécanisme de l’article 26, surtout que l’un des organes du triumvirat, c’est-à-dire la convention démocratique, venait d’être installée par le même président. Nous nous retrouvons dans le contexte où nous avons le secrétaire général, le président de la cep et le président de la convention démocratique, donc il fallait absolument qu’on revienne au fondamentaux, le respect de l’article 26. C’est là que Kabund va empêcher à la convention démocratique de siéger vous vous souviendrez des événements qui ont eu lieu Limete où on a passé les gens à tabac juste parce qu’ils voulaient exercer leur droit statutaire » a expliqué Peter Kazadi.

C’est depuis le 22 janvier 2019 que Félix Tshisekedi Président de l’UDPS, avait signé un mandat spécial, confiant à Jean-Marc Kabund, alors secrétaire général, « toutes les prérogatives reconnues au Président du parti jusqu’à la fin de son indisponibilité ». Kabund avait par la suite désigné Augustin Kabuya pour le remplacer au poste de secrétaire général. Ce remaniement avait créé des remous au sein du parti. Plusieurs cadres dont la majorité des membres du « Collectif sauvons l’UDPS » avaient dénoncé la violation des statuts du parti.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une