Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Une accalmie s'observe depuis le début de cette année à Beni (Nord-Kivu) après une série des d’attaques sanglantes qui ont fait plus de 200 morts à la fin de l'année 2019.

Aucun cas de tuerie n'a été enregistré depuis janvier en ville de Beni mais plusieurs quartiers restent encore déserts après le déplacement de la population suite aux nombreuses attaques des rebelles ADF.

C’est ainsi que le bourgmestre de la commune Ruwenzori, Aloize Mbwarara lancé un appel à ses administrés qui s’étaient déplacés, de regagner leurs domiciles.

« Depuis le début de cette année on a connu aucune attaque, ça rassure. Que celui qui est prêt de revenir il peut le faire. Je viens de Kasinga, juste au niveau de la rivière Bamusingiri, c’était pour essayer d'apprécier l'évolution de la situation sécuritaire dans cette agglomération. Là on retrouve les champs de la population de ma commune. Depuis presque 4 ans la population a abandonné cette zone pour se réfugier ailleurs. Je pense que la situation s'améliore davantage et comme je viens d'échanger avec le commandant-axe, je pense que d'ici là on va autoriser la population à retrouver les champs », a déclaré Aloize Mbwarara, bourgmestre de la Commune de Ruwenzori.

Cette partie de la ville de Beni a été secouée par des nombreuses attaques causant le déplacement de 2/3 de sa population.

Les forces armées congolaises ont intensifié la pression sur la rébellion ADF. Les principaux bastions de cette dernière dont Madina ont été conquis par l’armée.

Yassin Kombi

 

Vidéo