Catégorie
ACTUALITE.CD

ACTUALITE.CD a invité pour vous Martin Fayulu qui fait le bilan de la marche organisée ce vendredi à Kinshasa.

« A 200 mètres de la Place Pascal, les policiers ont commencé à tirer les gaz lacrymogènes. A environ un kilomètre, ils se sont mis à arrêter les jeunes gens, à tirer des gaz lacrymogènes. Ils m’ont demandé de me mettre dans la voiture. Comme, on ne voulait pas de bras de fer, je me suis mis dans la voiture. Et je leur ai fait comprendre l’importance de la journée (…). Nous avons marché plus de deux heures avec eux. Il y avait 500 policiers et ils ne voulaient pas voir les jeunes gens marcher ». 

Ecoutez l’intégralité ici.

Vidéo