RDC : après le sit-in devant le Palais de justice, le CLC promet d’autres actions si les juges de la Cour constitutionnelle ne démissionnent pas 
Photo droits tiers

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) a clôturé ce samedi 7 décembre 2019 son sit-in « géant et ininterrompu » de trois jours et trois nuits devant le Palais de justice à Kinshasa pour exiger la démission des juges de la Cour constitutionnelle impliqués dans les dossiers électoraux, la restitution des 15 millions USD disparus des caisses de l’Etat et la fin des violences à Beni.

Isidore Ndaywel, un des dirigeants du CLC est revenu sur l’importance de cette initiative. 

« Toute la société estime que les juges de la Cour constitutionnelle sont corrompus. Ce n’est pas seulement le CLC qui l’a constaté. Nous avons effectivement organisé 3 jours en restant ici, jours et nuits. Nous avons choisi cet endroit de manière tout à fait opportune. Nous avons voulu nous placer à l’endroit qui s’appelle place de l’indépendance devant le palais de justice. C’est pour dire que la justice représente pour nous la chose la plus importante, la plus essentielle ici et maintenant pour aller vers l’Etat de droit. Nous avons eu l’alternance la chose la plus importante qui reste c’est que la justice soit en ordre. Voilà pourquoi nous avons initié cette croisade », explique Isidore Ndaywel.

Il promet d’autres manifestations au cas où leurs revendications n’obtiennent pas gain de cause.

« Nous espérons que nous serons entendus après cette étape. Si nous ne les sommes pas nous allons organiser d’autres manifestations citoyennes », dit-il.

Outre le départ des juges constitutionnels, le sit-in du CLC a consisté également à réclamer la paix et la sécurité à Beni.

Jordan Mayenikini

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une