Breaking news

Cinq zones agro-industrielles en RDC : avec son capital de 150 millions USD, « Vital Capital », créera l’emploi et nourrira les Congolais (Minagri)

Samedi 7 décembre 2019 - 14:54
Catégorie
Photo droits tiers

Le ministre de l’agriculture, Jean Joseph Kasonga a signé, au nom du gouvernement congolais, le contrat avec un fond d’investissement dénommé « Vital Capital » pour l’exploitation agro-industrielle dans cinq zones spéciales à travers le pays. Aucune date n’a été donnée sur le début du projet sur le terrain.

Les cinq zones industrielles concernées se trouvent dans les provinces du Kongo Central, le Grand Kasaï (Kasaï, Kasaï Oriental et Central), le Grand Katanga (Tanganyika, Haut-Lomami, Lualaba et Haut-Katanga), le Grand Bandundu (Kwilu, Kwango et Maï-Ndombe) ainsi que dans l’ancienne province Orientale (Bas-Uélé, Haut-Uélé, Tshopo et Ituri).

D’après le ministre Jean Joseph Kasonga, ce projet agricole va notamment créer l’emploi aux Congolais et les nourrir.

« Nous voulons que ce travail donne du boulot, donne à manger à nos compatriotes parce qu’à l’heure actuelle, nous importons pour au moins deux milliards de USD chaque année. Nous avons fait appel aux amis qui nous font confiance, à qui nous apporterons notre appui sur le plan du climat des affaires pour que nous puissions développer notre agriculture. Le mais c’est trois mois, le riz c’est six mois, le manioc c’est à peu près dix mois. », a déclaré le ministre de l’agriculture Jean Joseph Kasonga après signature du protocole.

L’identité des propriétaires de « Vital Capital » ne sont pas révélés.

« Vital Capital est un fond d’investissement, ils [les propriétaires] viennent investir. Nous voulons rester l’Etat régulateur et pas l’Etat producteur. Ils viennent comme tous les hommes d’affaires mais nous leur avons dit nous avons des lois dans le pays, et aussi nous allons leur garantir que tous leurs investissements ne puissent pas être bouleversés. Leur capital est de 150 millions USD. », a ajouté le ministre.

Le chef de l’Etat Félix Tshisekedi et le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwimi Adesina, avait, en mars dernier, annoncé la création des zones spéciales d'agro-industrialisation impliquant des investisseurs privés pour le développement des milieux ruraux en RDC.

Christine Tshibuyi

Vidéo