Breaking news

RDC-RCA : toujours active, la LRA a enlevé au moins 43 enfants en 2019 dont 39 toujours présumés en captivité

Lundi 2 décembre 2019 - 13:07
Catégorie
LRA

Le groupe rebelle Armée de résistance du Seigneur (LRA) a, depuis le début de l’année 2019, enlevé au moins 43 enfants, dont 39 sont toujours portés disparus et sont présumés en captivité, dans le nord de la RDC et l’est de la RCA. C’est ce qui ressort d’un rapport publié, ce lundi 2 décembre, par le système d'alerte précoce géré par l'organisation humanitaire internationale Invisible Children.

« Le système d'alerte précoce (SAP ou EWS en anglais), géré par l'organisation humanitaire internationale Invisible Children, et ses partenaires locaux, a documenté jusqu'à présent une vague d'enlèvements par l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans l'est de la RCA et le nord de la RDC, en 2019. Le groupe rebelle, dirigé par le chef de guerre inculpé Joseph Kony, a enlevé au moins 43 enfants jusqu'à présent en 2019. Trente-sept de ces enfants sont toujours portés disparus et sont présumés en captivité », dit le rapport.

Toujours selon ce rapport, le groupe rebelle de Joseph Kony, a kidnappé un total 112 enfants depuis 2018, dont 49 sont toujours portés disparus. Bien que ce mouvement ait enlevé moins d'enfants que d’adultes en 2019, il a été plus susceptible de les garder en captivité. La LRA a enlevé 69 enfants en 2018, dont 12 sont toujours portés disparus. Les enfants enlevés par ce groupe sont souvent détenus en captivité, les femmes forcées de se marier avec des combattants de la LRA. Les garçons et les filles sont contraints de faire un travail manuel “dangereux et difficile” pour les groupes très mobiles de la LRA, tels que le portage de biens pillés, la collecte de bois de chauffage et de l'eau et la mise en place de camps.

Ces informations ont été documentées dans le cadre du projet Crisis Tracker de l'organisation, qui enregistre les attaques, les enlèvements et les meurtres de civils dans la région, depuis près de 10 ans. Crisis Tracker et SAP sont tous deux principalement soutenus par CRCA (Community Resilience in Central Africa), financée par l'USAID, avec l'aide supplémentaire d'autres donateurs.

Vidéo