Breaking news

Loi de finances 2020 : 220 milliards de FC réservés pour les élections urbaines, municipales et locales

Mercredi 20 novembre 2019 - 18:16
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Répondant ce mardi 20 novembre aux préoccupations des députés, soulevées lundi dernier, lors de la présentation de l’économie du projet de loi de finances 2020, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a rassuré qu’un montant de 220 milliards de Francs Congolais (130 millions USD) a été réservé à l’organisation des élections urbaines, municipales et locales.

Le projet du budget 2020 chiffré en équilibre à 16.895,5 milliards de Francs Congolais (10 milliards USD), soit un accroissement de 56,4 % par rapport à 2019, a été jugé recevable, ce mercredi 20 novembre, par les élus nationaux.

« Je voudrais rassurer la représentation nationale que le gouvernement a bel et bien inscrit dans les prévisions budgétaires 2020 des crédits spécialement dédiés aux prochaines opérations dans notre pays. Ainsi, pour cet exercice, 220 milliards de francs congolais ont été réservés pour l’organisation des élections urbaines, municipales et locales », a dit Sylvestre Ilunga à la plénière de l’Assemblée nationale.

Dans le calendrier de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), publié le 5 novembre 2017, la convocation de l’électorat était prévue pour mars 2019. Elle n’a pas eu lieu. L’élection des conseillers communaux et des secteurs/chefferie était programmée pour le 22 septembre 2019, tandis que celle combinée des conseillers urbains, des bourgmestres et des chefs des secteurs/chefferie pour le 4 décembre et l’élection des maires et maires adjoints pour le 25 janvier 2020. Une nouvelle programmation devrait être arrêtée au vu du retard pris.

L’équipe actuelle de la CENI, fin mandat depuis juin 2019, a déposé à l’Assemblée nationale son rapport général après 4 ans de commande. Elle s’apprête à céder sa place à une nouvelle équipe probablement avec une nouvelle configuration de la centrale électorale. 

La CENI est composée de treize membres désignés par les forces politiques de l'Assemblée Nationale en raison de six délégués dont deux femmes par la majorité et de quatre délégués dont une femme par l'opposition politique. La société civile y est représentée par trois délégués. Ces 13 membres constituent la plénière de la CENI. Pour sa part, le bureau de la centrale électorale est composé de six membres dont au moins deux femmes, l’une issue de la majorité et l’autre de l’opposition politique.

Fonseca Mansianga

 

Vidéo