Sud-Kivu : des présumés collaborateurs de la milice burundaise Red Tabara arrêtés par l’armée à Kamanyola
Photo ACTUALITE.CD.

Trois présumés collaborateurs de la milice burundaise Red Tabare ont été arrêtés, jeudi 7 novembre dernier, par l’armée à Kamanyola, en territoire de Walungu (Sud-Kivu), a annoncé le porte-parole militaire dans la région.

D’après le capitaine Dieudonné Kasereka, il s’agit de deux Congolais et d'un Rwandais. Ils sont soupçonnés d’être des ravitailleurs de la milice burundaise Red Tabara, active dans la plaine de la Ruzizi et à Uvira.

« Trois personnes ont été arrêtées par le service spécialisé de l'armée à Kamanyola. Deux sont de nationalité congolaise et une autre de nationalité rwandaise. Elles sont présumées collaborateurs du groupe armé étranger Red Tabara. Avant leur arrestation, le Rwandais revenait de son pays pour acheter les téléphones pour les responsables de ce mouvement rebelle. Il était attendu à Kamanyola par les deux Congolais, tous originaires de la localité de Mulenge, en chefferie de Bafuliru. Ces présumés fournisseurs de Red Tabara ne sont pas à leur premier forfait. Le service spécialisé mène les enquêtes pour dénicher d'autres complices. En attendant, ces trois personnes sont transférées à Bukavu », a dit le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole du secteur sukola 2 sud Sud-Kivu.

Red Tabara est une milice burundaise qui se rallie aux autres groupes armés nationaux dans la plaine de la Ruzizi, à Bijombo et à Minembwe, dans le territoire de Fizi et est auteur de plusieurs actes inhumains et dégradants, des attaques et kidnappings dans la plaine de la Ruzizi.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une