Breaking news

RDC : La Monusco disposée à apporter son soutien aux FARDC dans les opérations « d’envergure » à Beni « si la demande est faite »

Vendredi 8 novembre 2019 - 18:01
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RD Congo (Monusco) a exprimé, jeudi 7 novembre, son « entière disponibilité » à apporter son soutien aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui ont lancé le « dernier assaut » contre les groupes armés dont la rébellion d'Allied Democratic Forces (ADF) à Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Les opérations militaires sont en cours, depuis le 30 octobre dernier. La mission de l’ONU qui n’y est pas associée n’attend que la demande de l’armée pour apporter son expertise.

« Nous sommes dans un pays souverain, la sécurité de l'Etat, des personnes et de leurs biens est une des fonctions régaliennes de cet Etat. Et c'est une prérogative des Congolais de décider de ce qu'ils veulent faire, ce que leur armée veut faire. Notre mandat ne nous oblige pas de participer à toutes les opérations des FARDC. Nous sommes en soutien aux FARDC si elles nous le demandent nous pouvons bien mener des opérations conjointes. La demande ne nous pas été faite mais, une fois encore, cela ne signifie pas que nous ne travaillons pas ensemble, nous sommes en contact permanent avec les FARDC et nous pouvons apporter un soutien à leur demande. Je pense notamment aux évacuations médicales et d'autres soutiens logistiques qui pourraient nous être demandés », a dit à ACTUALITE.CD, Florence Marchal, porte-parole de la Monusco.

Au lendemain du début des opérations d’envergure, le général Léon Richard Kasonga Tshibangu, porte-parole des FARDC, avait indiqué que ces dernières ont des ressources nécessaires afin de mener seules les combats.

« Les forces armées de la République démocratique du Congo, derrière lesquelles se trouvent désormais toute la population, ont pris les actions d’envergure de manière à éradiquer définitivement tous les groupes armés actifs dans l’est du pays parce que notre population a trop souffert et elle a besoin de la paix. Les forces armées ont les ressources que la République a mis à leur disposition. Nous sommes capables nous-mêmes de mener les opérations sur le sol congolais, et nous le faisons toujours. La neutralisation de Mudacumura, d’autres rebelles que vous connaissez mais aussi l’éradication de la violence dans certaines parties du pays sont l’œuvre de cette même armée », expliquait le général Léon Richard Kasonga Tshibangu.

Depuis le lancement des opérations, 32 morts ont été enregistrés dont 25 rebelles ADF et 7 soldats congolais, selon le bilan à mi-parcours livré exclusivement à ACTUALITE.CD par le commandant des opérations sokola 1, le général Ychaligonza Nduru. L’armée a aussi conquis Kididiwe, Kadou, Masulukwede, Vemba et P46, des villages entiers jadis occupés par les ADF, a ajouté ce responsable militaire.

Yassin Kombi

 

Vidéo