Catégorie
ACTUALITE.CD

L'auditorat près la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu annonce avoir arrêté trois éléments des forces de défense et de sécurité dont deux officiers, accusés d'être impliqués dans des cas de banditisme urbain à Butembo.

D'après le colonel Kumbu Ngoma, substitut de l'auditeur militaire (procureur), les éléments arrêtés sont notamment deux policiers et un militaire. Ils ont, d'après lui, été cités par des criminels arrêtés par les services de sécurité.

« Ils sont aux arrêts depuis quelques jours maintenant. Ils sont trois : deux policiers, dont un élément du groupe mobile d'intervention et un officier de la police criminelle ainsi qu'un officier des Forces armées de la RDC (FARDC). Ils ont été cités par des voleurs à mains armées d'être impliqués dans le banditisme urbain. Nous les avons arrêtés parce qu'ils doivent répondre de leurs actes », indique à ACTUALITE.CD, le colonel Kumbu Ngoma.

Sans préciser de date, ce magistrat du parquet militaire annonce que ces personnes arrêtées devront comparaître dans une audience publique à Butembo.

« Ils vont être renvoyés devant leurs juges naturels. Je ne sais vous dire quand avec précision, parce que nous continuons d'approfondir les enquêtes. Après l'enquête, il y a l'administration du dossier. Mais l'affaire va être fixée, parce que l'urgence s'impose », rassure-t-il.

Malgré son statut d'oasis de paix entre deux territoires troubles (Lubero et Beni), la ville de Butembo fait face à des cas de banditisme notamment des vols à mains armées dans des ménages. Ce phénomène localement appelé "kasuku" cause parfois des morts d’hommes.

Claude Sengenya

Vidéo