Catégorie
ACTUALITE.CD

La voix des sans voix pour les droits de l’homme(VSV) demande au gouvernement  de diiligenter une enquête indépendante sur l’accident de Mbanza-Ngungu en vue « d’établir les responsabilités et sanctionner les coupables conformément à la loi ».

L’ONG constate que les services de l’Etat compétents au poste de Lufu ont laissé rouler le véhicule accidenté, transporter des personnes ensemble avec des produits inflammables.

Citant l’exemple du crash de l’Antonov 72 affrété par la présidence, la VS releve que « les accidents à répétition enregistrés sont consécutifs au manque de sérieux criant existant depuis des décennies dans les secteurs de transport fluvial, aérien, ferroviaire et routier en RD Congo. »

Lire aussi: 

Vidéo