Breaking news

Léopards : « Le repositionnement de Mpoku était pour qu’il améliore sa gamme défensive » (Guy Bukasa)

Lundi 14 octobre 2019 - 16:19
Catégorie
staff

Les Léopards ont disputé deux matchs amicaux durant la trêve internationale d’octobre. Le onze national congolais s’en est sorti avec un nul (1-1), jeudi 10 octobre, à Blida, devant les Fennecs d'Algérie, champions d’Afrique, et une défaite (1-3) contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, dimanche 13 octobre, à Amiens, en France. Pour ses toutes premières sorties avec les Léopards A, le staff technique que dirige le sélectionneur Christian Nsengi-Biembe a, contre toute attente, réattribué des nouveaux rôles à certains joueurs sur le terrain notamment à Paul José Mpoku Ebunge.

L’un de ses adjoints, Guy Buaksa, a expliqué à ACTUALITE.CD le but du stage et du repositionnement du milieu offensif du club belge du Standard de Liège, placé comme milieu relayeur lors de ces deux parties.

« Les stages servent à bâtir la vie de groupe, améliorer les points faibles, parfaire les points forts et dégager le potentiel 11 pour la compétition. Ceci dit, la réponse à  ta question concernant Mpoku trouve sa réponse dans le point 2. Il doit améliorer sa gamme défensive, pour réellement avoir l’impact qu'on veut de lui. C’est le mettre en difficulté pour qu'il se surpasse. Et il en est sorti satisfait, comme nous aussi », a-t-il dit à ACTUALITE.CD.

Christian Nsengi-Biembe et Christopher Oualembo, l’autre adjoint, se sont dit satisfaits du stage. Ils espèrent que les échéances à venir seront mieux abordées après l’image affichée par les joueurs.

« L’objectif de pouvoir faire évoluer l'équipe et surtout démontrer le talent et cet esprit, cette fois des Léopards, est atteint. Entraîneurs professionnels, journalistes sportifs étrangers, scouts, agents et autres professionnels du sport, supporteurs congolais, présents à Amiens, tous, nous ont partagé leurs impressions d'après-match lors de longues conversations sur l'avancée, la construction d'une équipe nationale, qui demande du temps, et ce qui est déjà visible après ces deux sorties. Il ressort une soif d'en voir plus, de découvrir plus de pépites congolaises. Il faut pouvoir partager sa philosophie, l'exprimer sur le terrain et la matérialiser sous forme de résultats. Le football moderne est cognitif. Les joueurs et nous, le staff, devons gérer et tirer les leçons de divers paramètres qui, avec le temps, deviennent des évidences. C'est en forgeant que l'on devient forgeron. Et, pour nous, ce sera en travaillant pour nous améliorer et en jouant que nous atteindrons nos objectifs tout en appréciant le spectacle et les émotions que peuvent nous transmettre nos brillants Léopards. Mieux vaut un bon Onze que onze bons joueurs ! », a écrit Christian Nsengi-Biembe sur sa page facebook.

Et à Oualembo d’ajouter : « Rassuré et motivé. Extrêmement convaincu par la qualité technique et tactique du jeu collectif que nous avons imposé à nos deux adversaires, avec 5 entraînements de préparation. Le regard des joueurs, la discipline aux entraînements, les intentions de jeu, l'intensité et le caractère, l'état d'esprit puis le plaisir. Nous avons eu un court extrait de ce que deviendra cette équipe sous peu. Soyons patients, et continuons le travail ».

Les Léopards livreront, entre le 11 et le 19 novembre, deux matchs comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2021. Ce sera à Kinshasa contre les Panthères du Gabon avant de se rendre en Gambie pour affronter les Scorpions de ce pays, à Banjul.

Fonseca Mansianga

Vidéo