Catégorie
ACTUALITE.CD

ACTUALITE.CD donne la parole aux scientifiques, acteurs de la société civile et autres experts pour commenter et surtout expliquer l’actualité. Vous êtes professeur, vous avez déjà publié un ouvrage sur votre domaine d’expertise, vous pouvez soumettre gratuitement votre tribune pour publication sur ACTUALITE.CD. Envoyez vos textes à [email protected] 

Aujourd'hui, la rédaction vous propose cette tribune de l’ambassadeur britannique John Murton.

Le changement climatique est le défi le plus important auquel est confrontée notre génération. Au cours du prochain siècle, l’augmentation des températures et les conditions météorologiques extrêmes en Afrique pourraient avoir un énorme impact.  Les pays africains ne sont responsables que de 2 à 3% des émissions mondiales, mais le continent devrait être le plus touché par les effets dévastateurs du changement climatique. D'ici 2030, 65% de la population africaine sera probablement touchée par les conséquences du changement climatique.

La RDC est importante dans la lutte contre le changement climatique. Comme le président Tshisekedi l'a souligné cette semaine lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies, la RDC abrite 61% de la forêt tropicale du bassin du Congo et a le deuxième plus grand puits de carbone du monde. Le pays abrite 52% de l’eau douce de l’Afrique. Et il dispose d'environ 70% du stock mondial du cobalt, qui est fondamental pour alimenter les véhicules électriques et réduire les émissions.

Le monde a besoin de la RDC pour montrer la voie dans la lutte contre le changement climatique. Nous saluons l’engagement de la RDC dans l’appel à l’action sur l’adaptation et la résilience lancé par le Royaume-Uni et l’Égypte à l’Assemblée Générale des Nations Unies cette semaine. Mais lutter contre le changement climatique va au-delà des déclarations. Nous avons eu le plaisir de voir le président Tshisekedi s’engager cette semaine à planter 1 milliard d’arbres d’ici 2023, donner la priorité à la promotion des énergies renouvelables et créer une Charte nationale de l’environnement et du développement durable.

Le Royaume-Uni, acteur mondial de premier plan dans la lutte contre le changement climatique, soutient la RDC dans ces efforts. Nous voulons partager l'expérience britannique en matière de croissance propre - nous avons réduit nos émissions de plus de 43% et développé notre économie de 71% depuis 1990, et l’objectif d’atteindre la neutralité des émissions à l’horizon 2050 a été en coulé en loi cette année, faisant du Royaume-Uni la première grande économie à légiférer en vue de mettre un terme à sa contribution au réchauffement climatique.

En vue de soutenir l’action d’autres pays:

  • Le Premier ministre a annoncé cette semaine que nous doublions nos investissements dans la Finance Climatique pour atteindre au moins 13 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour aider les pays en développement à renverser la tendance face au changement climatique et à la perte d'espèces.
  • Le Royaume-Uni apporte un soutien important à la protection des forêts et parcs nationaux de la RDC par le biais d'une série d'initiatives multilatérales visant à lutter contre l'exploitation illégale des forêts, à renforcer la gouvernance forestière et du  commerce du bois, à aider la RDC à obtenir des financements pour lutter contre le changement climatique et promouvoir une gestion durable des forêts qui contribue à l’amélioration des moyens de subsistance des populations dépendant des  forêts.
  • Le Royaume-Uni soutient également des programmes visant à réduire la pauvreté en augmentant les revenus d'un million de personnes. Ces programmes font la promotion des pratiques et des techniques agricoles durables et de l'accès aux énergies renouvelables.
  • Nous lançons aujourd'hui un appel à projets   sur le changement climatique en RDC. Les détails sont sur notre site: https://www.gov.uk/government/publications/drc-call-for-bids-to-do-projects-on-environmental-protection-and-combatting-climate-change.fr

Comme le sommet sur le changement climatique l'a montré cette semaine, lorsque les pays travaillent ensemble, nous pouvons lutter contre le changement climatique et construire un avenir plus sûr. Grace au financement britannique et à la volonté politique exprimée par le Président Tshisekedi et son Gouvernement, nous pouvons travailler ensemble pour relever le plus grand défi de notre génération. C’est dans ce cadre que le Royaume-Uni s’est porté candidat pour abriter la COP 26 l’année prochaine.