Catégorie
ACTUALITE.CD

Quelques matériels de l’équipe de la riposte contre la maladie à virus Ebola ont été volés, mardi 7 août, à Kisangani (Tshopo), a rapporté le Dr Paulin Muteba, coordonnateur du programme national d’hygiène de la province de la Tshopo, cité par l’AFP. Parmi les matériels volés, il y aurait une bonne quantité de chlore et un thermoflash. Ce dernier outil est un thermomètre sans contact qui permet de prélever la température aux différents points de contrôle comme les aéroports, les ports, les parkings, etc.

“Nous n’avions que neuf thermoflashs, dont un en panne et un volé. Avec un thermoflash, on ne peut pas contrôler plus de 15.000 passagers qui viennent d’Ituri parce qu’au delà de 20.000 personnes contrôlées, les résultats sont biaisés (…). Cette situation va aussi perturber les activités de prévention à l’aéroport. Sans chlore qu’on mélange à l’eau, des passagers ne vont plus se laver les mains et on ne peut plus désinfecter des véhicules en provenance de Bunia en Ituri”, a déclaré le Dr Paulin Muteba, cité par l’agence.

Selon les statistiques de l’équipe de la riposte, depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire est de 83 189 355. Un total de 98 points d'entrée et de points de contrôle ont été mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.

Vidéo