Breaking news

Ebola en RDC : Réunion « urgente » convoquée par l’OMS ce mercredi à Genève après un cas à Goma

Mercredi 17 juillet 2019 - 08:07
Catégorie
Photo droits tiers

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) convoque une réunion « urgente » ce mercredi 17 juillet 2019 à Genève après le diagnostic dimanche dernier d’un cas de l’épidémie d’Ebola dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. La victime est décédée lundi lors de son transfert à Butembo pour une prise en charge.

« Tous les éléments qui arrivent sur la scène de la lutte contre Ebola sont importants y compris le premier cas à Goma », a déclaré Fadela Chaib, porte-parole de l’OMS.

Pour cette réunion qui se tiendra par vidéoconférence, une trentaine d’experts sont attendus et accompagnés par des représentants de Kinshasa et des pays limitrophes de la RDC. « A l’issue de cette réunion, le Comité fera des recommandations à Dr Tedros qui prendra la décision finale sur la déclaration ou pas de l’épidémie d’Ebola en une urgence mondiale », a souligné Mme Chaib sur le déroulé de cette rencontre.

Une autre réunion de « haut niveau » organisée conjointement par l’OMS et OCHA sur Ebola en RDC a eu lieu lundi dernier à Genève. Participant à ces assises, Dr Oly Ilunga, ministre de la santé a affirmé que tout était mis en place pour riposter contre d’éventuels cas de l’épidémie à Goma.

« Depuis le début de cette épidémie, nous nous sommes préparés avec l’OMS à l‘éventualité de cas positifs à Goma. La situation est donc sous contrôle et est en en cours de gestion, comme nous l’avons fait il y a quelques semaines avec le cas positif signalé en Ouganda », a t-il déclaré en ajoutant que Goma n’est pas la première capitale provinciale à signaler un cas positif : « cela a été le cas à Bunia il y a quelques semaines et à Mbandaka lors de la neuvième épidémie ».

Mardi, Dr Michel Yao, coordonnateur de riposte contre Ebola pour l’OMS au Nord-Kivu et en Ituri a indiqué qu’avec la confirmation d’un cas positif d’Ebola à Goma, le risque de propagation de cette maladie est très élevé dans les provinces voisines mais aussi dans les pays voisins notamment le Rwanda.