RDC : la justice récupère un évadé impliqué dans le meurtre des experts de l'ONU
Lundi 15 juillet 2019 - 14:58
Photo ACTUALITE.CD.

La justice militaire affirme avoir mis la main sur Tshiebue Bibomba, un des premiers miliciens cités dans le meurtre des experts de l’ONU, en mars 2017, à Bukonde (Kasaï Central).

Arrêté par l’armée, Tshiebue Bibomba s'était évadé quelques jours après le meurtre des experts de l'ONU, Zaida Catalan et Michael Sharp, tués en mars 2017. Après sa nouvelle arrestation, il a été présenté, ce lundi 15 juillet, à l'audience publique.

« Il est entre nos mains. Celui qui était abondamment cité et qui s'était évadé. Nos services l'ont arrêté et nous l'avons présenté au tribunal », a précisé à ACTUALITE. CD le lieutenant-colonel Cyprien Muwawu, avocat général des FARDC.

Cité comme l'un des planificateurs du meurtre des experts, Tshiebue Bibomba avait été arrêté par la police à Bukonde, à 70 km de Kananga, avant de s’évader.

Jean Bosco Mukanda, ancien témoin vedette puis devenu principal suspect et inculpé du meurtre dans cette affaire, l'a toujours cité comme celui qui avait indiqué la fosse commune où étaient enfuies les dépouilles des experts.

« Avec l'arrestation de Tshiebue Bibomba, c'est un tournant dans ce procès surtout que cette arrestation intervient après l'inculpation de trois agents de l'Etat dont un colonel de l'armée », commente un activiste des droits de l'homme qui suit le procès.

Le procès sur le meurtre des experts est entré à sa 95ème audience, ce lundi. Il a été perturbé après l'évasion de deux autres présumés meurtriers dont Évariste Ilunga Lumu qui avait reconnu avoir coupé les cheveux de Zaida Catalan.

Sosthène Kambidi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une