Lundi 8 juillet 2019 - 13:27

Breaking news

Kinshasa : Trois personnes condamnées à cinq mois de prison pour trafic de bonobo 
Photo droits tiers

Le tribunal de grande instance de Gombe a condamné le week-end dernier trois trafiquants de bonobo, à cinq mois de prison. Les condamnés Blanchard Bukasa, Kimona Nganu et Giresse Kiala sont sommés de payer également une amende de 5000 dollars américains de dommage et intérêt. Les coupables étaient impliqués dans la vente d’un bébé Bonobo et étaient en possession de 2 têtes bonobo coupées et de 11 mains de la même espèce animale en provenance d’Ingende dans la province de  l’Equateur .

C’est la première fois que la justice inflige des sanctions dans une affaire de trafic d’un animal sauvage.

Selon Adams Cassinga, Directeur de l’ONG Congo Conserv qui a contribué à la l’arrestation des trois trafiquants, les efforts seront fournis davantage pour de démanteler d’autres réseaux mafieux des destructeurs de faune et de flore.

"Nous promettons de remonter la chaîne pour démanteler tous les liens de ce réseau (…) nous voulons que le public congolais comprenne qu’il ne faut pas seulement protéger l’être humain en tant qu’être vivant, mais aussi protéger la faune et la flore", a déclaré Adams Cassinga.

Le bonobo saisi a été renvoyé au sanctuaire “Lola ya Bonobo” situé dans la périphérie de Kinshasa. 

Contexte

Les suspects Blanchard Bukasa, Kimona Nganu et Giresse Kiala ont été arrêtés en janvier 2019. Leur libération sous caution a été refusée  lors de leur première comparution devant le tribunal. Le bonobo fait partie de la famille des grands singes de la RDC. L'espèce est inscrite sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme étant en voie de disparition et est menacée par la destruction de l'habitat, la croissance de la population humaine et les mouvements, bien que le braconnage commercial soit la menace la plus importante.

Sur le marché noir local, les deux crânes de bonobos saisis rapporteraient environ 500 dollars chacun, les mains représentent une valeur de 1 100 dollars, le bonobo vivant 3 000 dollars et la peau de Civet, 100 dollars.

Auguy Mudiayi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une