Breaking news

Lomami : Trois marchés incendiés et un blessé grave, bilan de la journée "ville morte" décrétée par l'UDPS à Mwene-Ditu

Vendredi 14 juin 2019 - 11:45
Catégorie
Ph. ACTUALITE.CD

La situation était tendue, ce jeudi 13 juin 2019, à Mwene-Ditu, ville de la province de Lomami.

La journée ville morte décrétée par l’UDPS s'est transformée en manifestation pour exiger le réajustement du gouvernement provincial au sein de laquelle le parti présidentiel occupe un seul ministère. Les activités sont restées paralysées à Mwene-Ditu pendant la journée, les écoles ont libéré les élèves, des magasins et boutiques sur toute l’étendue de la ville sont restés fermés.

L’ambiance était similaire dans les entreprises privées et les organisations non gouvernementales (ONG).

Les militants se sont pris aux marchands qui ont tenté d'ouvrir leurs commerces.

Ils ont débordé jusqu'à incendier les étalages de trois marchés dont une partie du marché central dans la commune de Mwene-Ditu, le petit marché communément appelé Kantu, dans la commune de Bondoyi, et le marché Koloboyi, dans la commune de Musadi, sans parler d'une résidence d'un député provincial du FCC qui a été caillassée.

Dans cette fièvre, quelques écoles qui gardaient les élèves ont été attaquées par les militants en colère. Un élève de 6 ans de l'école Collège de la Paix a été grièvement blessé à la tête. Il a été vite acheminé à l'hôpital pour une prise en charge médicale.

En début de journée, les militants ont brûlé des pneus devant le siège de l’UDPS, sur le boulevard Kasa-Vubu, à 30 mètres de l'auditorat militaire garnison de Mwene-Ditu. Ils ont également érigé des barrières pour empêcher tout passage.

Le nouveau gouvernement de la province de Lomami a été rendu public, le samedi 8 juin dernier. L’UDPS n’a obtenu qu’un seul ministère sur les dix, celui de la Communication, de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, de la Culture et des Arts, des Relations avec l'Assemblée provinciale ainsi que le poste du secrétariat adjoint du gouvernement.

Depuis l’annonce officielle de l’équipe gouvernementale par le gouverneur Sylvain Lubamba, une série de marches de colère se fait observer au chef-lieu de la province de Lomami et dans les territoires de Luilu, Kamiji et Ngandanjika.

Junior Merveille Mpandanjila