Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les présumés rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont attaqué, mercredi dernier, une position de l’armée congolaise dans la localité de Musu, située à 9 km au sud-est de Kamango, en chefferie de Watalinga, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

Les rebelles ont incendié la position de l’armée. La société civile locale affirme qu’une dizaine de maisons de civils ont été aussi incendiées et plusieurs biens emportés.

« C'est vers 16 heures, quand il pleuvait que les ADF ont fait incursion à Musu. Les rebelles pensaient qu'ils vont y trouver un bon nombre de la population. Heureusement que le village était déjà vidé par les habitants depuis les récentes attaques de Ndama et Bovata. Seul un vieil éleveur des chèvres y était resté mais lui aussi a pris fuite à l'arrivée des assaillants. C’est ainsi qu’ils ont brûlé dix maisons des civils et emporté trois chèvres. Ils ont aussi incendié une position militaire mais qui était abandonnée depuis un temps par les FARDC. Ils se sont retirés de Musu, jeudi matin », explique à ACTUALITE.CD, David Muwaze, président de la société civile de la chefferie des Watalinga.

Jeudi dans la matinée, les rebelles ont attaqué la localité de Samboko-Tchanitchani, située à 18 km près d’Eringeti. Une position de l’armée a été une nouvelle fois ciblée. Ils ont incendié un centre de santé et emporté une dizaine de personnes dans la brousse.

Yassin Kombi