Catégorie
ACTUALITE.CD

Lambert Mende, ancien ministre de la Communication et des Médias, député national et candidat gouverneur dans la province de Sankuru, a été relâché après sa brève interpellation à son domicile de Kinshasa, ce dimanche 19 mai. Il vient de regagner sa maison. Il dénonce la brutalité ayant emmaillé son interpellation.

« Je vais porter plainte. Je ne peux pas être brutalisé comme ça par la police de mon pays. Je suis député dabord. Je suis en session. Je nai commis aucun fait infractionnel et un ministre de l’Intérieur va ordonner quon puisse me brutaliser ! Il y aura une suite politique et judiciaire », a-t-il dit à ACTUALITE.CD

Le ministre Basile Olongo affirme qu’il n’est pas derrière cette interpellation.

« Il ne dit pas la vérité. Il va répondre devant le parlement et devant les cours et tribunaux », a ajouté Lambert Mende.

Lire aussi : « Ils m’ont donné des coups de crosse dans la poitrine, dans le dos. Je ne sais pas pourquoi » (Mende)