Breaking news

RDC : Les catholiques exigent la tenue des élections locales et municipales

Vendredi 17 mai 2019 - 10:18
Catégorie
Point de presse de la commission Justice et Paix / Ph . Christine Tshibuyi

La commission Justice et Paix de l’archidiocèse de Kinshasa a exhorté, jeudi 16 mai, le gouvernement à financer l’organisation des élections municipales et locales sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC). 

Lors d’un point de presse organisé jeudi 16 mai à l'archevêché, le président de cette structure de l’Eglise, Célestin Ohoto, a invité le président de la République, Félix Tshisekedi, à "recommander au gouvernement de mettre urgemment tous les moyens nécessaires à la disposition de la CENI (ndrl, Commission Electorale Nationale Indépendante) pour la tenue de ces scrutins."

Cette structure qui regroupe les chrétiens catholiques de Kinshasa exigent la tenue de ces élections, conformément à la loi, au calendrier électoral et aux exigences de la décentralisation contenue dans la constitution du pays.

Les chrétiens catholiques sont convaincus qu’on ne peut pas parler de la décentralisation en RDC si les autorités locales continuent à être les produits de la nomination de la part d’autres autorités, depuis le début du processus de la démocratisation du pays à partir de 2006.

« La décentralisation doublée de l’éveil de conscience de la population va impulser le développement de nos entités territoriales décentralisées et, par ce fait, même du pays tout entier, pour mettre ainsi fin à la gestion calamiteuse de la République par des méchants fils de la RDC », a estimé Ohoto.

La commission diocésaine Justice et Paix estime pourtant que l’organisation de ces élections permettront d’élire démocratiquement les membres qui pourront développer les entités territoriales du pays. Un mémorandum a été déposé, le mercredi 15 dernier, à la présidence de la République pour demander au chef de l’État de peser de tout son poids, en tant que garant de la nation, pour l’effectivité de l’État de droit dans le secteur électoral tout au long de son mandat.

La Commission Électorale Nationale indépendante (CENI) devrait convoquer l’électorat pour les élections des conseillers des communes et des secteurs ou chefferies depuis le 18 mars dernier, selon le calendrier électoral. Le directeur de la sensibilisation à la CENI avait affirmé dans la presse locale qu'un nouveau calendrier pourra être publié. L'actuel bureau de la CENI, censé organiser ces scrutins, est fin mandat et prépare son rapport final.

Christine Tshibuyi