Breaking news

RDC : « le chef de l'État a indiqué qu'il ne se sentira président de la République que lorsqu'il y aura la paix dans l'est du pays » (Julien Paluku)

Lundi 15 avril 2019 - 17:37
Catégorie
Julien Paluku, ancien gouverneur du Nord-Kivu au cours de la conférence de presse le mercredi 20 février 2019 à Goma.

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a échangé, ce lundi 15 avril 2019, à Goma, avec les députés nationaux et provinciaux du Nord-Kivu.

Les deux parties ont discuté notamment de la situation sécuritaire qui prévaut dans cette partie du pays.

« On a fait un état des lieux de la situation de la province du Nord-Kivu, dominée par deux faits majeurs, notamment l'insécurité généralisée due essentiellement aux combattants ADF, du côté de Beni, et aux combattants FDLR, du côté du sud de la province, ainsi qu'aux groupes armés. Et, le deuxième fait, c'est la maladie à virus Ebola qui sévit à Butembo et Beni », a déclaré l'ancien gouverneur Julien Paluku Kahongya qui a parlé au nom de ses collègues députés.

Il a annoncé que le président de la République a pris plusieurs résolutions.

« Nous avons reçu un engagement ferme du président de la République qui a clairement dit qu'il ne se sentira président de la République que lorsqu'il y aura la paix dans l'est du pays. Il a indiqué à tous les élus qu'il est parfois scandalisé lorsqu'il apprend que certains d'entre nous s'érigent en obstacle dans la riposte contre la maladie à virus Ebola, qu'il devra sévir à ce sujet. Il a aussi indiqué qu'il n’y aura pas d'immunité à l'endroit de tous les élus qui vont collaborer avec les groupes armés. Il dit être résolument engagé à mettre fin à l'impunité », a ajouté Julien Paluku.

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a tenu à Goma une réunion de sécurité avec, entre autres, le chef d’état-major des FARDC. En tant que chef de l’Etat, Goma est la deuxième ville du pays où Tshisekedi est arrivé après Lubumbashi.

Stanis Bujakera Tshiamala