Frank Diongo après l'audience de son procès en appel / Ph. Christine Tshibuyi

Bénéficiaire de la grâce présidentielle depuis mercredi dernier, le président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP),  Frank Diongo Shomba, sortira de la prison centrale de Makala, ce samedi 16 mars 2019, selon son avocat. C'est à 9 heures que Diongo quittera sa cellule de Makala, d'après la même source.    

Condamné à 5 ans de prison, en 2016, pour "séquestration de trois militaires de la Garde républicaine", à Kinshasa, Diongo était censé sortir de prison vendredi 15 mars mais a refusé, préférant libérer sa cellule sous une mobilisation de ses militants samedi, selon l'administration pénitentiaire.

Mais, pour son avocat, le gracié n'a pas quitté la prison ce vendredi pour des "raisons médicales".  Il devait sortir au même moment que le défenseur des droits de l'homme, Firmin Yangambi.

Cet avocat, ex-candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2011 est sorti de prison ce vendredi, accompagné de sa famille, au terme des 10 ans d’emprisonnement pour "détention illégale d’armes de guerre et tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel".

Il avait été condamné à mort, en 2010, par la Cour militaire de Kinshasa/Gombe. En appel, sa peine avait été réduite à 20 ans d'emprisonnement.

Diongo, Yangambi et plusieurs centaines d'autres prisonniers dont les noms n'ont pas encore été dévoilés ont bénéficié, mercredi 13 mars dernier, d'une mesure de grâce présidentielle de la part du président de la République, Félix Tshisekedi.

Christine Tshibuyi

Catégorie