Breaking news

Prix Nobel de la Paix, Mukwege appelle à combattre l’indifférence de la planète face aux violences sexuelles en RDC

Lundi 10 décembre 2018 - 16:42
Docteur Denis Mukwege à Oslo, en Norvège

Le médecin gynécologue congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a appelé, ce lundi à Oslo, la planète à "cesser d'ignorer” les violences sexuelles qui ont lieu en République démocratique du Congo.

Mukwege estime que la seule guerre qui vaille est celle contre “l'indifférence", notamment sur des violences qui ont lieu en temps des conflit armés.

Ce ne sont pas seulement les auteurs des violences qui sont responsables de leurs crimes, mais aussi ceux qui choisissent de détourner le regard. S'il faut faire la guerre, c'est la guerre contre l'indifférence qui ronge nos sociétés”, a déclaré Mukwege, après avoir reçu son prix qui inclut un diplôme, une médaille d'or et un chèque d'environ 1 million de dollars américains.

Surnommé "l'homme qui répare les femmes", le gynécologue de 63 ans soigne depuis deux décennies les victimes des violences sexuelles dans son hôpital de Panzi, situé dans la banlieue de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Le peuple congolais est humilié depuis plus de deux décennies”, a-t-il affirmé indiquant que les Congolais “attendent désespérément la protection des populations civiles quand leur Etat ne peut pas le faire".

Le médecin congolais qui dit avoir déjà soigné plus de 40.000 femmes, victimes de violences sexuelles dans l'est de la RDC, appelle les États à cesser d’accueillir les dirigeants qui sont arrivés au pouvoir en utilisant le viol comme arme de guerre. “Il faut tracer une ligne rouge plutôt que de leur dérouler le tapis rouge”, soutient-il.

"Nos richesses sont pillées avec la complicité de ceux qui prétendent nous diriger", a ajouté le médecin.

"C’est au nom du peuple congolais que j’accepte ce prix Nobel de la paix. Je le dédie à toutes les victimes dans le monde. Je viens du pays le plus riche de la planète dont le peuple est le plus pauvre car les richesses alimentent la guerre”, a déclaré Denis Mukwege.

Conjointement avec l'Irakienne Nadia Murad, ex-esclave des djihadistes, le gynécologue congolais Denis Mukwege Mukengere a reçu, ce lundi 10 décembre à Oslo, en Norvège, le prix Nobel de la paix qui leur a été attribué en octobre par le comité Nobel norvégien "pour leurs efforts en vue de mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre".

Christine Tshibuyi

Catégorie