Jean-Marc Kabund-A-Kabund, secrétaire général de l'UDPS

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps) dénonce les autorités qui ont entravé l’arrivée de Martin Fayulu, ce dimanche 9 décembre, à Kindu, chef-lieu du Maniema, dans le cadre de la campagne électorale.

“Nous condamnons par la même occasion le traitement injustement infligé par le pouvoir au candidat Martin Fayulu”, a déclaré Jean-Marc Kabund-a-Kabund, lors d’un point de presse tenu ce lundi 10 décembre 2018 à Kinshasa.

Le parti de Félix Tshisekedi, candidat président de la République de la coalition Cap pour le Changement (CACH), accuse le pouvoir de Kinshasa d’avoir payé les jeunes et les forces de l’ordre pour détacher les affiches des candidats de l’opposition.

J’accuse ce pouvoir de payer les jeunes et d’embrigader certains agents de l’ordre, policiers comme militaires, ainsi que des éléments de l’ANR, pour détacher les affiches et les banderoles des candidats de l’opposition et ce, à travers tout le pays”, a-t-il ajouté.

Le dimanche 9 décembre, les militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) se sont affrontés avec ceux de la coalition Lamuka, venus attendre leur candidat président Martin Fayulu à l’aéroport de Kindu.

Au moins huit personnes ont été grièvement blessées dont 4 par balles dans ces affrontements. Les bureaux de certains partis politiques de la coalition Lamuka ont été incendiés, selon l’Association Congolaise pour l'Accès à la Justice (ACAJ).

Ce lundi matin une forte présence militaire a été signalée. Le candidat Martin Fayulu avait décidé d’annuler son meeting de Kindu pour celui de Bukavu, au Sud-Kivu.

Auguy Mudiayi

Catégorie