Catégorie
Shadary, Mova, Zoe et Jaynet Kabila au meeting du FCC / Ph.Christine Tshibuyi

Joseph Kabila a réuni ce jeudi 22 novembre les membres du Front Commun pour le Congo (FCC), dans sa ferme privée de Kingakati, afin de lancer la campagne électorale du candidat de sa plateforme.

" Le président nous a indiqué clairement dans quel sens nous devons mener notre campagne. C'est une campagne pour solliciter le suffrage au peuple souverain pour nous donner sa confiance tant au niveau du président de la République qu'à celui de l'Assemblée législatives nationale et provinciale", a expliqué à ACTUALITE.CD, Lambert Mende, coordonnateur de la cellule de communication de l'équipe de campagne du candidat du FCC.

Humilité face aux électeurs

" Il nous a briefé sur les attitudes que nous devons adopter vis-à-vis de la population pendant cette campagne. Nous avons échangé avec lui pour constater que nous allons en cette campagne sans complexe mais, avec humilité, parce que, nous étions aux affaires pendant 17 ans. Nous avons quand même réalisé certaines performances et que nous n'avons pas transformé le Congo en un paradis bien sûr, donc il faut un geste d'humilité lorsque nous parlons", a ajouté Lambert Mende.

Gagner pour une vision

" Il a insisté que nous ne devons pas chercher à gagner pour gagner, mais on doit plutôt chercher à gagner pour une vision, et il a bien défini cette vision, ce qui se résume en la défense de l'autodétermination du peuple congolais", précise Mende.

Kabila sur le terrain pour battre campagne

" Il a fait part à nous tous de sa disponibilité que ce soit le candidat président de la République, les candidats députés nationaux ou provinciaux, qui exprimeront le désir d'être soutenus par lui pendant la campagne, il est prêt à descendre dans nos circonscriptions respectives pour payer de sa personne et défendre les membres de sa famille politique, et aucune loi ne l'interdit de le faire ", a dit Lambert Mende.

Le Front Commun pour le Congo (FCC) a aligné les candidats à tous les niveaux et espère remporter le scrutin du 23 décembre sous la direction de son autorité morale, Joseph Kabila.

Stanis Bujakera Tshiamala