Catégorie
Les opposants réunis à Bruxelles (Ph. Droits tiers)

Lubaya Claudel André, président de l’Alliance des mouvements du Kongo (membre d’Ensemble pour le changement), appelle l’opposition à s’unir et à mettre de côté ses querelles afin de porter Martin Fayulu au sommet de l’Etat.

« Dès à présent, la page récente des querelles intestines appartient au lointain passé. En communion avec notre peuple, il nous revient, leaders politiques et sociaux, militants et partisans, de nous inscrire sans atermoiement dans l’esprit de Genève en jetant toutes nos forces dans la bataille pour l’alternance démocratique pour laquelle notre peuple a payé le prix le plus fort », a dit celui qui est également le président du parti UDA Originelle.

Pour lui, il faut à présent mettre en place la machine électorale qui portera la candidature de Martin Fayulu.

" Le choix porté sur le candidat commun redonne de l’espérance à notre peuple et lui permet de s’engager résolument dans la campagne pour reconquérir ses libertés et sa dignité en portant à la magistrature suprême, un Président de son choix; que j’invite à rassembler l’ensemble des forces du changement autour d’un projet progressiste, fédérateur et résolument tourné vers l’avenir. Cette exigence requiert la mise en place rapide d’une équipe de direction opérationnelle, pleinement mobilisée, qui devra travailler avec tous les Congolais, et notamment tous les candidats à la présidentielle, aux législatives et aux provinciales, dans un esprit d’équité ", a t-il ajouté.

Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Vital Kamerhe, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Martin Fayulu ont signé un accord politique pour avoir un candidat commun de l’opposition. Cette nouvelle coalition s’appelle « Lamuka » (Réveillez-vous, Ndlr).

« La coalition Lamuka poursuivra sans relâche le combat pour l’abandon de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral et la décrispation politique en vue de rendre ces élections libres, transparentes, inclusives, crédibles et apaisées », dit la déclaration finale à l’issue de ce conclave.

Cette nouvelle coalition insiste sur la qualité des élections à venir. Si les conditions ci-haut énumérées ne sont pas réunies, elle dit qu’elle appellera le peuple à s’assumer dans le cadre de l’article 64 de la constitution pour éviter toute « parodie d’élection ».

Lire aussi:  RDC : A la surprise générale, Martin Fayulu désigné candidat commun de l’opposition (Officiel)