mil

Des hommes armés ont attaqué, ce vendredi 21 septembre 2018, le camp de l’armée situé à l'aéroport de Rughenda, dans la commune Bulengera, ville de Butembo (Nord-Kivu).

Selon le maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda, au moins deux civils ont été tués lors des affrontements.

“Il y a jusque-là deux civils morts, ils ont été victimes de balles perdues. Les recherches continuent”, a dit à ACTUALITE.CD, le maire de la ville de Butembo qui attribue l’attaque aux miliciens Maï-Maï.

“Les Maï-Maï ont voulu attaquer le camp militaire de Rughenda, heureusement que les FARDC ont réagi énergiquement contre eux. On est en train de les pourchasser jusque dans les périphéries”, a-t-il ajouté.

D’après l’autorité urbaine de Butembo, les assaillants voulaient libérer leurs hommes détenus par l’armée après leur arrestation dimanche dernier pendant qu’ils marchaient nus, munis d’armes blanches en plein centre-ville de Butembo.

Les détonations des armes lourdes et légères ont été entendues à Rughenda et à travers certains coins de la ville. La panique a gagné la population de Butembo dans la matinée.

“L’aérodrome de Rughenda et le camp militaire sont hors de danger”, a rassuré le maire Sylvain Kanyamanda.

Selon la police, un calme apparent règne au centre commercial de Butembo après les tirs entendus.

Yassin Kombi

 

Catégorie