liste

Pour lutter contre les risques de fraude électorale, répondre aux critiques sur la fiabilité du fichier électoral et respecter les prescrits de la loi qui obligent de publier les listes des électeurs avant la tenue du scrutin, la Commission  électorale nationale indépendante  (CENI) a commencé à publier le lundi 03 septembre 2018 la liste des électeurs dans différents bureaux de vote à travers le pays. Le Journal du citoyen a interrogé la population de Kinshasa pour connaître son avis sur cette opération.

« La publication de ces listes n’intéressent plus personne»

A mon humble avis, depuis que les candidats sérieux issus de l’opposition ont été exclus de la compétition par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qui travaille sous le diktat du pouvoir, le reste du processus n’intéresse plus personne. Nous savons déjà comment cela se passe. Et donc la publication de ces listes est un non-évènement pour plusieurs Congolais et particulièrement pour moi.

David Etongo, 27 ans, juriste/Barumbu

«Je trouve que le processus est allé très loin, mais… » 

La publication des listes des électeurs donne un peu plus de lumière sur l’évolution du processus électoral. Cependant, plusieurs compatriotes qui se enrôlés craignent que leurs votes ne servent à rien avec l’introduction  du seuil de 1 %. Beaucoup ne croient plus à la victoire de leurs partis et regroupements politiques lors de prochaines élections législatives. Cela veut dire que moi, par exemple, ne peux pas participer à la gestion de mon pays si mon parti n’obtient aucun siège au Parlement. C’est vrai qu’on avance, mais les problèmes subsistent.

 François Risasi, 50 ans, SG CMK/Kasa-Vubu

« La publication des listes électorales est une bonne chose »

En tant que jeune congolais, j’apprécie la démarche de la CENI de publier la liste des futurs électeurs. Cela permet aux électeurs non seulement de savoir si mon nom figure sur la liste et qu’il a été bien écrit, mais aussi de s’imprégner de l’évolution du processus électoral. En effet, le processus électoral est basé essentiellement sur le fichier électoral. Cette publication permet aussi de pouvoir susciter l’implication et la participation citoyennes au processus électoral. Cette publication permet aussi  de dénoncer des cas frauduleux en abusant de la vigilance de la CENI. Cela permet aussi de rectifier certaines situations incorrectes. En même temps, cette activité est une autre façon de nettoyer le fichier par la participation citoyenne. Nous encourageons sincèrement la démanche de la CENI et nous croyons que cela va contribuer à l’avancement du processus électoral.

Similar KANDA, 40 ans, Coordonnateur principal de Focip/Kintambo

Propos recueillis par Hornela Mumbela

jdc

 

Catégorie