Catégorie
Les militants du MLC au Sud-Ubangi

Les notables de cinq provinces issues de l'ex-province de l'Equateur démembrée, invitent la Cour constitutionnelle à faire preuve d'impartialité pendant les contentieux des candidatures, afin de rétablir Jean-Pierre Bemba comme candidat à la présidentielle.

“Invitons la Cour constitutionnelle à assumer avec impartialité et professionnalisme son rôle de la plus haute juridiction en disant le droit, gage de paix, par le rétablissement de Jean-Pierre Bemba Gombo comme candidat président de la République”, ont déclaré jeudi, les ressortissants des provinces de Tshuapa, Mongala, Équateur, Nord-Ubangui et Sud-Oubangi.

Le Grand Equateur, région d’origine de Jean-Pierre Bemba, juge “injuste et irrégulier”, le rejet de la candidature de l’ancien vice-président congolais.

“Dénonçons l'instrumentalisation de la CENI par le pouvoir en place à travers des injonctions intempestives au risque de conduire le pays au désastre, rappelons à l'opinion que c'est un ressortissant de l'Equateur qui s'est levé en premier pour annoncer tambours battants dans les médias, avant la publication provisoire des listes, le plan macabre d'invalidation du sénateur Jean Pierre Bemba”, martèlent les notables de l’ex-Equateur.

La Cour constitutionnelle entame, ce vendredi 31 août 2018, les audiences publiques dans le cadre des contentieux des candidatures. Pour la présidentielle, la CENI avait déclaré irrecevable six candidatures dont celle de Jean Pierre Bemba.

Stanys Bujakera Tshiamala

Vidéo