Le directeur de cabinet de Bruno Tshibala, Michel Somwe, se dit "<em>désolé</em>" après la diffusion sur les réseaux sociaux de deux vidéos montrant une évacuation musclée d'un membre du cabinet de la Primature.

<em>"Je suis profondément désolé pour ces genres de vidéos qui n'honorent pas ni la Primature ni le pays", </em>a dit Michel Somwe dans une interview ce mardi 6 mars à Actualité.cd.

<em>"Ce sont des erreurs de jeunesse, pas autre chose. ça peut arriver à tout le monde. Il y a une seule personne qui a déraisonné et a piqué une crise de folie, on ne sait pas pourquoi. Il s'agit d'un jeune homme seul, il avait peut-être un problème que je ne connais pas",</em> a répondu Michel Somwe.

A la question de savoir si le conseiller brutalisé était le gendre de Bruno Tshibala ? Michel Somwe ne confirme pas et ne nie pas non plus.

"<em>À la Primature, moi, je ne connais pas des gendres de fils ou de filles ici. Je travaille avec les gens qui sont membres du cabinet, pas plus</em>", a-t-il renchéri.

Dans une vidéo d’une minute et trente-six secondes (1'36"), on voit un homme en colère être brutalisé et évacué de la Primature.

Sur les réseaux sociaux, la vidéo suscite l’indignation. Depuis quelques jours, des mécontentements sont perceptibles à la Primature entre les conseillers et le directeur de cabinet de Bruno Tshibala.

<strong>Stanys Bujakera</strong>

Catégorie