RDC: le gouvernement doit-il accepter de dialoguer avec le M23 ?
Lundi 28 novembre 2022 - 13:50
Illustration
Les Combattants du M23/Ph. Droits tiers

Le 15 novembre dernier à Goma (Nord-Kivu), l’ex-président kényan Uhuru Kenyatta, facilitateur de l’EAC dans la crise qui déchire l’est de la RDC, a appelé les rebelles du M23 à un cessez-le-feu avant des pourparlers avec le gouvernement congolais. 

“Arrêtons la guerre puis nous allons parler. Nous ne pouvons pas dialoguer puis cesser les hostilités après. Cessons la guerre et puis dialoguons”, lançait-il.

Les rebelles du M23 qui, après des offensives, ont conquis des vastes étendues des territoires de Rutshuru et Nyiragongo, réclament un dialogue direct avec le gouvernement. Leur cahier des charges n’est pas encore à la portée du public, mais l’on sait par exemple que les rebelles exigent le retour des réfugiés qui se trouveraient notamment au Rwanda depuis plusieurs années.

Le gouvernement congolais a toujours dit qu’aucun dialogue n’est envisageable avec le M23 qualifié d’un mouvement terroriste. 

Alors, faut-il dialoguer avec le M23 ? ACTUALITE.CD a interrogé quelques habitants de Kinshasa

Regardez la vidéo:

Cléopâtre Iluku

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une